Mesures à respecter pour les activités sportives et récréatives en zone orange dès le 26 mars 2021

Mesures en vigueur dès le 26 mars en Estrie (zone orange) suite aux annonces faites le 12 mars. Les modifications apportées sont marquées d’un *.

 

COUVRE-FEU

*Le couvre-feu sera en vigueur de 21 h 30 à 5 h le lendemain matin.

Les heures d’ouverture des lieux de pratique, des installations et des infrastructures doivent être ajustées afin de permettre à la clientèle et aux employés de respecter le couvre-feu.

 

DIRECTIVES POUR LES LIEUX PUBLICS EXTÉRIEURS

*Les activités extérieures pratiquées sans contact, incluant les activités encadrées (cours, entraînement, activités guidées, etc.), sont permises, mais limitées à un groupe d’au maximum 12 personnes. Pour les groupes, une personne responsable de l’encadrement ou de la supervision peut s’ajouter.

Le nombre de personnes est déterminé par les gestionnaires de sites selon la capacité d’accueil d’un lieu ou d’une infrastructure. Il doit permettre de restreindre les contacts entre les personnes, de façon à ne pas créer de rassemblement. En tout temps, la distanciation physique de 2 m doit être respectée, sauf pour les membres d’une même famille. La capacité d’accueil doit être indiquée, de même qu’un rappel des consignes sanitaires.

Les compétitions et les spectateurs ne sont pas autorisés. Il est toutefois possible d’autoriser un accompagnateur, lorsque nécessaire (ex. le parent d’un enfant de moins de 10 ans ou l’accompagnateur d’une personne avec un handicap). Celui-ci devra alors être comptabilisé dans le nombre de personnes maximal permis par groupe. Les activités devront être adaptées afin de respecter la distanciation physique de deux mètres entre les personnes en tout temps, tant avant, pendant et après la pratique d’une activité sportive ou de loisir, sauf s’il s’agit des occupants d’une même résidence privée ou de ce qui en tient lieu. Si de telles adaptations n’étaient possibles, la pratique de ces activités ne devrait pas être autorisée.

*Les propriétaires et gestionnaires d’installations sportives et récréatives, doivent déterminer la capacité d’accueil maximale d’usagers permis au même moment dans leurs installations. La capacité d’accueil doit être restreinte, de façon à permettre une distanciation en tout temps et tout lieu (gestion des attroupements, contrôle de l’achalandage (réservation, horaires décalés, etc.)). Celle-ci doit viser à réduire au maximum la possibilité de contacts entre les usagers.

 

DIRECTIVES POUR LES LIEUX PUBLICS INTÉRIEURS

*Les activités pratiquées sans contact, individuellement, en dyade ou avec les occupants d’une même résidence privée sont permises en fonction d’une capacité d’accueil restreinte. Les cours ou entraînements en individuel ou avec les occupants d’une même résidence sont permis. De plus, sont autorisés les cours ou entraînements de groupe, pour un maximum de 8 personnes, auquel peut s’ajouter une personne responsable de la supervision ou de l’encadrement.

Le nombre maximal de personnes est déterminé par les gestionnaires de site selon la capacité d’accueil d’un lieu ou d’une infrastructure. Il doit permettre de restreindre les contacts entre les personnes et entre chaque groupe, de façon à ne pas créer de rassemblement. Une gestion de l’achalandage doit être effectuée.

L’entraînement des athlètes de haut niveau et des sports professionnels ayant reçu une autorisation de la Santé publique est permis. Les vestiaires doivent demeurer fermés, à l’exception des vestiaires utilisés pour les activités aquatiques.

Les compétitions et les spectateurs ne sont pas autorisés. Il est toutefois possible d’autoriser un accompagnateur, lorsque nécessaire (ex. le parent d’un enfant de moins de 10 ans ou l’accompagnateur d’une personne avec un handicap). Celui-ci devra alors être comptabilisé dans le nombre de personnes maximal permis par groupe. *Les activités devront être adaptées afin de respecter la distanciation physique de deux mètres entre les personnes en tout temps, tant avant, pendant et après la pratique d’une activité sportive ou de loisir, sauf s’il s’agit des occupants d’une même résidence privée ou de ce qui en tient lieu. Si de telles adaptations n’étaient possibles, la pratique de ces activités ne devrait pas être autorisée.

*Les propriétaires et gestionnaires d’installations sportives et récréatives, incluant les salles d’entraînement de type « gyms », doivent déterminer et indiquer la capacité d’accueil maximale d’usagers permis au même moment dans leurs installations. La capacité d’accueil doit être restreinte, de façon à permettre une distanciation en tout temps et tout lieu (gestion des attroupements, contrôle de l’achalandage (réservation, horaires décalés, etc.)). Celle-ci doit viser à réduire au maximum la possibilité de contacts entre les usagers.

Les vestiaires doivent demeurer fermés, à l’exception de ceux utilisés pour les activités aquatiques. Les installations sanitaires peuvent demeurer ouvertes.

 

ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES OU À BESOINS PARTICULIERS 

*Les personnes handicapées (ou autres clientèles vulnérables) ayant besoin d’accompagnement peuvent participer à des activités avec leur accompagnateur. Il est proposé que l’accompagnateur soit une personne qui habite sous le même toit. Si cela s’avérait impossible, il est recommandé que la personne avec handicap accompagnée détienne sa Carte accompagnement loisir comme preuve du besoin. Dans ce cas, si la distanciation ne peut être respectée, l’accompagnateur doit porter un équipement de protection conforme

 

BIBLIOTHÈQUES

Les bibliothèques publiques qui le désirent peuvent rendre accessibles leurs collections et leurs espaces de travail à l’ensemble des citoyens, avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires.

 

MILIEU SCOLAIRE, SPORT-ÉTUDES ET ACTIVITÉS PARASCOLAIRES

*Depuis le 15 mars, les activités parascolaires pratiquées en groupe-classe stable sont autorisées, avant les cours, sur l’heure du dîner et à la fin des cours.

Dès le 26 mars

*Les activités parascolaires peuvent être pratiquées par des élèves provenant de différents groupes-classes stables avec un maximum de 12 élèves à l’extérieur, ou de 8 élèves à l’intérieur.

*Les compétitions et les spectateurs ne sont pas autorisés. Il est toutefois possible d’autoriser un accompagnateur, lorsque nécessaire (ex. le parent d’un enfant de moins de 10 ans ou l’accompagnateur d’une personne avec un handicap). Celui-ci devra alors être comptabilisé dans le nombre de personnes maximal permis par groupe. En tout temps, la pratique doit être adaptée pour respecter la distanciation physique de 2 mètres entre les groupes-classes stables.

Les élèves peuvent aller, dans le cadre des cours d’éducation physique et à la santé, sur les terrains à proximité d’une école. L’activité pourra avoir lieu en tenant compte des points suivants, dans cet ordre de priorité  :

  1. La capacité d’accueil du site de pratique déterminé par le gestionnaire
  2. Les règles de distanciation physique prescrites dans les lieux publics
  3. Les règles du milieu scolaire

Exemple : si le groupe-classe est de 30 élèves et que la capacité de la patinoire est de 15, c’est 15 maximum sur l’installation, dans le respect des règles de distanciation de 2 mètres entre les élèves.

L’accès aux installations permettant aux participants de se préparer à l’activité (chausser les patins, farter les skis, etc.), de se réchauffer ou de consommer leur lunch est permis, dans le respect strict des règles sanitaires en vigueur, incluant la distanciation physique. Ils devront également respecter les mesures sanitaires en vigueur en milieu scolaire, dont le port du masque, etc.

Pour les élèves qui doivent porter le couvre-visage en classe, celui-ci peut être retiré pour effectuer une activité qui le nécessite (activité physique, instrument à vent, etc.) à condition qu’une distance de 2 mètres entre les élèves soit respectée, y compris pour les élèves faisant partie d’un même groupe-classe.

 

Source : Direction du loisir et du sport – MEQ

 

AUTRES RÉFÉRENCES

Règles COVID – Installations récréatives et sportives (incluant le « napperon » détaillé selon les paliers d’alerte)  – AQAIRS – 23 mars 2021

Napperon Plan de déconfinement par paliers d’alerte pour le loisir et le sport – 18 mars 2021

Guide des mesures de déconfinement favorisant l’accompagnement en loisir de personnes handicapées en situation de COVID-19 – AQLPH – 22 mars 2021 – Version anglaise

Consignes par paliers d’alerte

Questions/réponses en lien avec les activités sportives, de loisir et de plein air

View Posts

Dernière nouvelle

Un bilan plus que positif pour la délégation de l’Estrie lors des Jeux du Québec – Été 2022

Communiqué

Apprenez-en plus

Nous joindre

En tout temps, l’équipe du Conseil Sport Loisir de l’Estrie est disponible pour répondre à vos questions et vous conseiller dans vos recherches et projets.

Contactez-nous